Discussions nippo-américaines sur le partage des coûts pour le stationnement des forces américaines au Japon

Le Japon et les États-Unis ont discuté pour la première fois depuis l’investiture du président américain Joe Biden de la contribution de l’Archipel aux coûts associés au déploiement dans le pays des forces américaines.

Les discussions de travail ont eu lieu via une liaison vidéo mardi.

Les détails des négociations n’ont pas été dévoilés, mais le Japon propose que les deux pays signent un accord provisoire pour l’année fiscale 2021, qui laisserait la somme identique à celle pour l’année fiscale en cours. Il propose aussi que des négociations séparées aient lieu pour les années suivantes. La nouvelle année fiscale commence en avril.

Les parties s’accordent une fois tous les cinq ans sur la part des coûts devant être couverte par le Japon. Les dernières discussions ont commencé en novembre sous l’administration du président Donald Trump, mais les deux camps n’étaient pas parvenus à un accord.

L’administration Biden aurait réagi positivement à la proposition du Japon.

Les deux parties devraient poursuivre les négociations à l’approche de l’expiration en mars de l’accord actuellement en vigueur.