Prolongation d’un mois de l’état d’urgence

Ce mardi, le gouvernement japonais prolongera d’un mois l’état d’urgence contre le Covid-19 à Tokyo, Osaka et dans 8 autres préfectures.

Lundi soir, le premier ministre Suga Yoshihide a déclaré à la presse que le nombre d’infections au coronavirus était en baisse, mais que le pays devait rester vigilant.

L'état d'urgence actuel couvre 11 préfectures et expirera le 7 février.

Le gouvernement l'étendra partout sauf à Tochigi, au nord de Tokyo, à la lumière des faibles chiffres enregistrés et de l'amélioration de la situation sanitaire dans cette préfecture.

Il prévoit de maintenir la mesure en place pour les 10 autres préfectures jusqu'au 7 mars. Mais les responsables gouvernementaux indiquent qu'ils seront prêts à la lever plus tôt s'ils confirment que la situation s'est améliorée dans ces régions.

Après avoir entendu les opinions d’un panel d’experts, le gouvernement a l'intention d'en discuter lors d'une réunion d’un comité de la Diète, en présence du premier ministre.

Une décision officielle devrait être prise plus tard lors d'une réunion d’un groupe de travail gouvernemental.

M. Suga donnera ensuite une conférence de presse pour expliquer les raisons de l'extension. Il devrait demander aux restaurants et aux bars de continuer à réduire leurs heures d'ouverture et inciter le public à s'abstenir de sorties non essentielles.