Chine : entrée en vigueur d'une nouvelle loi concernant les garde-côtes

En Chine, une nouvelle loi est entrée en vigueur, autorisant les garde-côtes à expulser les navires étrangers entrés illégalement dans les eaux territoriales, avec un recours possible aux armes en cas de refus d'obtempérer.

Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a souligné le fait que cette loi vise à clarifier le rôle et les pouvoirs des garde-côtes, assurant que la politique maritime de la Chine demeure inchangée.

Au Japon, on craint toutefois que la Chine ne se montre plus agressive aux abords des îles Senkaku, en mer de Chine orientale.

Le Japon contrôle les îles. La Chine et Taïwan les revendiquent. Le gouvernement japonais maintient qu’il n’y a aucune question de souveraineté.

Des navires des garde-côtes chinois sont repérés presque quotidiennement autour de ces îles. Certains font des intrusions en eaux territoriales japonaises, pourchassant des bateaux de pêche nippons.

Un expert de l'Institut des hautes études de défense nationale a par ailleurs prévenu que le Japon devrait rester sur ses gardes.

Selon Iida Masafumi, il reste à savoir si la Chine sera ou non disposée à faire usage de la force, sur la base de cette nouvelle loi. Il ajoute néanmoins que les garde-côtes chinois pourraient déployer toutes leurs capacités si les tensions venaient à s'aviver en mers de Chine orientale et méridionale.