Londres souhaite rejoindre l'Accord de partenariat transpacifique

Le gouvernement britannique affirme qu'il va faire la demande afin de rejoindre l'Accord de partenariat transpacifique pour développer et renforcer ses liens commerciaux avec la région Asie-Pacifique.

En Grande-Bretagne, la secrétaire d'État au Commerce international, Elizabeth Truss, s'apprête à en faire officiellement la demande. Elle s’est entretenue lundi avec ses homologues japonais et néo-zélandais.

Le Japon préside le Partenariat transpacifique et la Nouvelle-Zélande est le dépositaire des 11 pays membres. Ce partenariat est aussi connu sous le nom de Partenariat transpacifique global et progressiste.

La Grande-Bretagne, qui a quitté l'Union européenne il y a un an, cherche à développer son économie en renforçant ses liens avec des pays en dehors du Bloc.

La Grande-Bretagne a signé un accord de partenariat économique avec le Japon en octobre 2020 et s’est montrée désireuse d’intégrer le Partenariat transpacifique. Elle serait le premier pays, en dehors des membres fondateurs, à officiellement faire cette demande.