Washington souhaite réviser l’accord de paix signé par Donald Trump avec les Talibans

Aux États-Unis, le secrétaire d’État, Antony Blinken, a exprimé son intention de réviser l’accord de paix signé en février 2020 par Washington avec les milices talibanes.

M. Blinken a évoqué ce dossier jeudi au cours d’une conversation téléphonique avec le président afghan Ashraf Ghani.

Le secrétaire d’État a rassuré M. Ghani sur l’engagement diplomatique affirmé de son pays en faveur du processus de paix en cours en Afghanistan. Il a cependant confié à son interlocuteur que les États-Unis souhaitaient réévaluer leur accord de paix avec les Talibans. Ce texte avait été élaboré lors de l’administration de l’ex-président Donald Trump.

Cette réévaluation aura pour objectif de déterminer si les Talibans ont effectivement coupé tout lien avec les groupes terroristes et s’ils ont entamé des négociations significatives avec le gouvernement afghan.

Les Talibans ont réagi vigoureusement. Un haut responsable de l’organisation a déclaré à la NHK que les Talibans se conformaient à l’accord et qu’ils insistaient pour que l’administration du président Joe Biden en respecte également les termes.

L’accord signé entre les États-Unis et les Talibans prévoit un retrait de toutes les troupes états-uniennes d’Afghanistan au cours des 14 mois à venir.

Le secrétaire à la presse du département de la Défense aux États-Unis, John Kirby a confié jeudi à la presse que les Talibans ne se conformaient pas aux demandes incluses dans l’accord.

Selon M. Kirby : « Tant qu’ils ne respectent pas leurs engagements, il va être difficile pour quiconque se trouvant à cette table de négociation d'honorer les siens. »