L’industrie mondiale du tourisme a connu des pertes historiques en 2020

Le tourisme mondial a connu des pertes historiques en 2020 à cause d’une chute sans précédent de la demande et des restrictions étendues de déplacements dues à la pandémie de coronavirus.

Ce bilan provient de l’Organisation mondiale du tourisme, une agence onusienne qui vient de publier un rapport sur le sujet. Ainsi, le nombre d’arrivées en provenance de l’étranger a chuté d’environ un milliard en 2020 par rapport à l’année précédente, ce qui a provoqué des pertes en revenus tirés des exportations estimées à 1300 milliards de dollars.

Le rapport souligne que le montant des pertes est 11 fois plus élevé que celui constaté pendant la crise économique mondiale de 2009.

Par zones, l’Asie et le Pacifique ont connu le déclin le plus important d’une année sur l’autre en termes d’arrivées internationales, avec 84 %. L’Afrique et le Moyen-Orient ont chacun enregistré une chute de 75 %. L’Europe, pour sa part, déplore une baisse de 70 % et le continent américain 69 %.

L’agence onusienne avertit que la crise met en péril entre 100 et 120 millions d’emplois liés au tourisme, dont la plupart dans des entreprises de taille petite et moyenne.

L’agence estime qu’il faudra entre deux ans et demi et quatre ans pour que le tourisme international retrouve ses niveaux de 2019.