MM. Suga et Biden conviennent de renforcer leur alliance

Le premier ministre japonais Suga Yoshihide et le président américain Joe Biden ont convenu de travailler en étroite collaboration pour renforcer davantage l’alliance entre leurs deux pays et parvenir à un Indopacifique libre et ouvert.

MM. Suga et Biden se sont entretenus par téléphone pendant environ 30 minutes jeudi matin tôt, heure du Japon. Il s’agissait de leur première conversation téléphonique depuis la prise de fonctions de Joe Biden.

Les deux hommes ont confirmé qu’ils travailleraient en étroite collaboration sur des dossiers internationaux tels que la pandémie de Covid-19 et les changements climatiques.

Il ont aussi confirmé que l’Article 5 du traité sur la sécurité entre les États-Unis et le Japon s’appliquait aux îles Senkaku. L’article oblige les États-Unis à défendre les territoires sous le contrôle administratif du Japon.

Le Japon contrôle les îles. La Chine et Taïwan les revendiquent. Le gouvernement nippon maintient qu’elles font partie intégrante du territoire japonais en termes d’histoire et de droit international et qu’aucune question liée à leur souveraineté n’a besoin d’être résolue.

Ils ont aussi convenu de coopérer avec l’Australie et l’Inde. MM. Biden et Suga ont indiqué qu’ils continueraient leurs efforts pour résoudre le plus vite possible le dossier des enlèvements de ressortissants nippons par la Corée du Nord ainsi que pour parvenir à la dénucléarisation du pays.

Ils ont aussi confirmé que des mesures seraient prises rapidement pour un déplacement de M. Suga aux États-Unis en prenant en compte la situation des contaminations au Covid-19.