Le Japon et les États-Unis souhaitent renforcer leur alliance

Le ministre japonais des Affaires étrangères Motegi Toshimitsu a convenu de travailler en collaboration étroite avec le nouveau secrétaire d’État américain Antony Blinken pour renforcer l’alliance nippo-américaine. Ils ont aussi décidé de coopérer pour promouvoir un Indopacifique libre et ouvert.

Les chefs de la diplomatie des deux pays se sont entretenus au téléphone quelques heures après la prestation de serment de M. Blinken comme secrétaire d’État.

M. Motegi a indiqué que le Japon avait vivement apprécié le fait que les États-Unis avaient reconnu que l’Article 5 du Traité de sécurité nippo-américain s’appliquait aux îles Senkaku. Une décision prise alors que l’environnement sécuritaire en Asie de l’Est se dégrade.

L’Article 5 oblige les États-Unis à défendre les territoires administrés par le Japon. M. Blinken a déclaré que la position de Washington restait inchangée.

Le Japon contrôle les îles Senkaku. Le gouvernement nippon maintient que les îles font partie intégrante du territoire japonais. La Chine et Taïwan les revendiquent.

Le Japon et les États-Unis ont aussi décidé de conclure rapidement les négociations sur les frais associés au déploiement des forces américaines sur l’Archipel.

Les deux parties ont aussi convenu d’engager des négociations en face à face dès que possible et de coordonner leurs agendas pour une visite de M. Motegi aux États-Unis.