Les États-Unis interdisent les importations de coton et de tomates en provenance du Xinjiang

Les États-Unis interdisent les importations de coton et des produits à base de tomates en provenance de la région autonome ouïghoure du Xinjiang en Chine. Cette décision a été prise après que le pays a appris de source sûre que la région avait recours à de la main-d’œuvre forcée.

Dans un communiqué publié mercredi, le département américain de la Sécurité intérieure a déclaré qu'il ne tolérera pas « le recours à l'esclavage moderne par le gouvernement chinois pour l’importation de marchandises sur le territoire américain à des prix inférieurs à ceux du marché ». Le document précise par ailleurs que : « L'importation de biens produits à faible coût en raison de l'utilisation du travail forcé est néfaste pour les entreprises américaines ».

La mesure étend les interdictions d'importation précédemment définies par le département de la Sécurité intérieure, en raison de rapports selon lesquels des personnes de la minorité ethnique ouïghoure sont illégalement détenues dans la région et utilisées comme main-d’œuvre forcée.