Les États-Unis sanctionnent deux fondations liées au dirigeant iranien

Les États-Unis imposent de nouvelles sanctions financières à deux fondations contrôlées par le Guide suprême de l'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei, ainsi qu'à leurs dirigeants et à leurs filiales.

Le département du Trésor américain a annoncé cette décision dans une déclaration mercredi.

Il a déclaré que ces organisations « contrôlent de larges pans de l'économie iranienne, dont des biens saisis de dissidents politiques et de minorités religieuses ».

Tous les biens des entités et des personnes désignées aux États-Unis seront bloqués, et les transactions avec des sociétés financières américaines interdites.

Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a déclaré : « Ces institutions permettent à l'élite iranienne de maintenir un système de propriété corrompu dans un large éventail de secteurs de l'économie iranienne ».

Il a ajouté : « Les États-Unis continueront à cibler ceux qui s'enrichissent tout en prétendant aider le peuple iranien ».

Le président élu Joe Biden a fait savoir qu'il envisagerait de rejoindre l'accord nucléaire de 2015 entre l'Iran et les puissances mondiales à condition que Téhéran respecte à nouveau ses engagements.