Le gouverneur d'Aichi appelle la population à coopérer à la lutte contre le coronavirus

Au Japon, Ohmura Hideaki, le gouverneur de la préfecture d'Aichi, dans le centre du Japon, a appelé la population à respecter les mesures décidées dans l'urgence pour endiguer la propagation du coronavirus.

Le premier ministre, Suga Yoshihide, a inclus mercredi sept autres préfectures, dont Aichi, dans la déclaration d’état d’urgence, devant s’appliquer jusqu'au 7 février.

Les autorités d’Aichi ont réuni jeudi matin leur groupe de travail pour communiquer les mesures d’urgence aux représentants du secteur de la santé et des entreprises.

Parmi les mesures décidées, il est demandé à tous les restaurants de fermer à 20h00 à partir de lundi prochain.

Ohmura Hideaki a qualifié la situation d'extrêmement grave et a promis des efforts à l'échelle de la préfecture pour endiguer la propagation des contaminations.

Le responsable de l'Association médicale d'Aichi, Maseki Mitsuaki, a expliqué qu'aucun lit n'était disponible pour les personnes devant être hospitalisées. M. Maseki signale des cas d'appels d'ambulances après que l'état des patients a empiré. Pour lui, la situation du secteur médical est similaire à celle d’une période de catastrophe.

Uchida Yoshihiko, de la Chambre de commerce et d'industrie de Nagoya, a lancé un appel à une distribution rapide des fonds d'aide aux entreprises en difficulté qui risquent d'être affectées significativement.