Un groupe de protection des droits humains critique Donald Trump

Un groupe international de protection des droits humains a accusé le président américain Donald Trump d’avoir suscité la haine envers des minorités raciales et religieuses. 

Mercredi, le groupe Human Rights Watch, basé à New York, a émis son rapport annuel sur les problèmes liés aux droits humains dans le monde.

Le rapport a vivement critiqué Donald Trump, le décrivant comme étant « indifférent et souvent hostile en ce qui concerne les droits humains » pendant son mandat de quatre ans.

Le rapport souligne aussi que le président a « fermé les yeux devant le racisme systémique de la police » après le meurtre de George Floyd par un policier en mai dernier et une série d’autres meurtres policiers de Noirs.

Le rapport précise qu’alors que le président élu Joe Biden s’apprête à commencer son mandat, « le leadership américain peut encore être significatif », ajoutant qu’il devrait renforcer l’engagement du gouvernement pour les droits humains.

En ce qui concerne la Chine, le rapport critique l’imposition par Pékin d’une loi nationale sur la sécurité pour Hongkong, la qualifiant d’attaque agressive sur la liberté du peuple hongkongais.

Il ajoute que les autorités chinoises emprisonnent de façon arbitraire les Ouïghours musulmans de la région autonome ouïghoure du Xinjiang.