Le Japon suspend l’entrée sur son territoire pour tous les étrangers

Le gouvernement japonais applique désormais une interdiction d’accès au territoire à tous les étrangers, alors que le coronavirus continue de se propager dans le monde entier.

Le gouvernement nippon continuait d'autoriser les personnes du monde des affaires de 10 pays d'Asie, dont la Chine, la Corée du Sud et Taïwan, à entrer sur le territoire japonais après que des variants du virus qui pourraient être plus contagieux que la souche d'origine, ont été détectés dans certains pays.

Cependant, le gouvernement a opté pour l’interdiction totale car le nombre de cas liés au virus augmente dans le pays. Cette mesure est entrée en vigueur jeudi et sera en place jusqu’à la fin de l’état d’urgence. La déclaration d’urgence en place dans certaines préfectures est prévue jusqu’au 7 février.

Les citoyens japonais peuvent rentrer au Japon. Les résidents étrangers disposant de visas valides sont autorisés à entrer dans le pays et les étrangers ayant des raisons valables, telles que les funérailles d'un membre de leur famille ou la naissance d'un enfant, peuvent également entrer sur le territoire.

Ces personnes doivent promettre de rester chez elles ou dans des logements désignés pendant 14 jours et de garantir les informations sur leur lieu de résidence. Si ces personnes enfreignent le règlement, le gouvernement pourrait rendre publics leurs noms et révoquer leur statut de résident.