Le Royaume-Uni change sa règlementation pour cibler le travail forcé des Ouïghours

Le Royaume-Uni indique qu’il prévoit de renforcer ses réglementations afin de débarrasser sa chaîne d’approvisionnement de produits liés au travail forcé des Ouïghours en Chine.

Le ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab a présenté le plan devant le Parlement mardi.

Il a fait allusion à des preuves mettant en lumière les abus des droits humains commis contre les Ouïghours musulmans dans la région autonome du Xinjiang. La Chine réfute ces allégations.

M. Raab précise que les entreprises britanniques devront vérifier leurs chaînes d’approvisionnement pour déterminer si les produits ou matériaux sont liés au travail forcé ou à d’autres violations des droits humains.

Le ministre a expliqué que les entreprises seraient pénalisées financièrement si elles n’effectuent pas les vérifications nécessaires ou ne rapportent pas les résultats.

M. Raab a aussi ajouté que tout fournisseur profitant du travail forcé ne bénéficierait pas d’achats par le gouvernement.

M. Raab a indiqué que ces mesures enverraient le message clair qui est que les violations des droits humains sont inacceptables.

Il a déclaré : « Nous voulons une relation positive et constructive avec la Chine. Nous travaillerons sans relâche pour y parvenir. Mais nous ne sacrifierons ni nos valeurs ni notre sécurité. »