Des tests négatifs pour le coronavirus sont maintenant requis pour tous les voyageurs étrangers partant pour le Japon

Le Japon a commencé à demander à tous les voyageurs internationaux se rendant au Japon de certifier qu’ils ont été testés négatifs au coronavirus dans les 72 heures précédant leur départ de l’étranger.

Cette mesure a pris effet mercredi après la déclaration d’état d’urgence prononcée la semaine dernière pour Tokyo et trois préfectures voisines.

À l’aéroport international de Narita près de Tokyo, des officiels de la quarantaine ont vérifié les résultats des tests des passagers à l’arrivée et conduit des tests supplémentaires.

Des certificats doivent maintenant être présentés par tous les arrivants, y compris les ressortissants nippons et certains étudiants étrangers auparavant exemptés.

Ceux et celles qui n’auraient pas de tels documents se verraient dans l’obligation de s’isoler dans des installations désignées et d’être testés le troisième jour.

Même si les résultats sont négatifs, ils devront s’isoler chez eux ou ailleurs pendant 14 jours à compter de leur arrivée.

Un cadre d’entreprise de retour d’un voyage d’affaires à Singapour a dit avoir eu du mal à trouver un hôpital pouvant lui fournir un certificat. Il a indiqué que c’était un fardeau, mais que c’était aussi une mesure nécessaire, à son avis.