Le Japon s’apprête à déclarer l’état d’urgence dans sept autres préfectures

Le gouvernement japonais devrait élargir l’état d’urgence à d’autres préfectures ce mercredi, dans un effort pour lutter contre l’augmentation rapide des cas de Covid-19.

L’état d’urgence s’applique pour le moment à Tokyo et à trois préfectures voisines de la capitale. La mesure a pris effet vendredi dernier et restera en place jusqu’au 7 février.

Le gouvernement envisage d’inclure sept autres préfectures : Osaka, Hyogo, Kyoto, Aichi, Gifu, Fukuoka et Tochigi. La durée de l’état d’urgence dans ces régions devrait être la même que pour Tokyo.

Le gouvernement va entendre les opinions d’experts lors d’une réunion du panel consultatif ce mercredi après-midi, avant de finaliser la décision.

Pendant l’état d’urgence, les restaurants et les bars doivent écourter leurs heures d’ouverture et fermer à 20 heures. La population doit s’abstenir de sorties non essentielles et les entreprises doivent s’efforcer de réduire le nombre de personnes qui se déplacent pour le travail de 70 % en encourageant le télétravail. La capacité d’accueil de divers évènements est également limitée.