L'Indonésie autorise l'utilisation d'urgence du vaccin de l’entreprise chinoise Sinovac

L'Indonésie a autorisé l'utilisation d'urgence du vaccin contre le coronavirus en cours de développement par le géant pharmaceutique chinois Sinovac Biotech.

L'Agence nationale indonésienne de contrôle des médicaments et des aliments a expliqué lundi que le vaccin avait présenté au cours des tests réalisés dans le pays un taux d'efficacité de 65,3 %, répondant de ce fait aux exigences de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les responsables de l'agence ont appuyé leur décision sur les données issues d'essais cliniques en cours en Indonésie, ainsi que celles d'essais similaires réalisés au Brésil et en Turquie.

Selon eux, les vaccinations à grande échelle devraient commencer avant la fin de la semaine. La priorité ira aux professionnels de la santé. Un suivi renforcé sera assuré pour surveiller les effets secondaires notamment.

Le président Joko Widodo devrait être la première personne à être vaccinée pour montrer l’innocuité du vaccin.

Une organisation islamique de ce pays à majorité musulmane a donné au vaccin la certification halal, garantissant qu'il respecte les principes religieux.

Le vaccin de Sinovac n'a pas encore obtenu l'autorisation officielle de la Chine, mais trois millions de doses sont arrivées en Indonésie le mois dernier.

L'Indonésie compte le plus grand nombre de cas et de décès du coronavirus en Asie du Sud-Est.