La Chine condamne les États-Unis pour avoir levé les restrictions imposées à Taïwan

La Chine a condamné les États-Unis pour avoir levé les restrictions auto-imposées sur les contacts entre des officiels américains et leurs homologues taïwanais.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Zhao Lijian a indiqué lundi que Pékin ne permettrait à quiconque d’interrompre le processus de réunification de la Chine.

Les remarques du porte-parole surviennent après que le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a annoncé le changement samedi.

M. Zhao a précisé que la question de Taïwan restait le dossier le plus sensible et le plus important au centre des relations entre Washington et Pékin. Il a exhorté les États-Unis à arrêter de renforcer leur relation et liens militaires avec Taïwan.

Le Bureau chinois des affaires taïwanaises du conseil d’État indique que la Chine « prendra des contre-mesures fermes en cas de collusion entre les États-Unis et Taïwan ».

La Chine est apparemment méfiante du récent rapprochement entre les États-Unis et Taïwan. L’ambassadrice américaine aux Nations unies Kelly Craft doit se rendre mercredi sur le territoire.