Les îles Seychelles débutent la vaccination contre le coronavirus avec le vaccin chinois

Les îles Seychelles, au large de l’Afrique de l’Est, ont lancé une campagne de vaccination contre le coronavirus, avec le vaccin développé par le laboratoire pharmaceutique chinois Sinopharm, une entreprise d’État.

Les inoculations ont débuté dimanche. Le président Wavel Ramkalawan a reçu la première dose dans un hôpital de la capitale, Victoria.

Le pays indique avoir reçu 50 000 doses, en don de la part des Émirats arabes unis.

Selon les médias locaux, c’est le premier vaccin contre le coronavirus employé sur le continent africain.

M. Ramkalawan a rencontré samedi le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, auquel il a déclaré qu’il prendrait les devants dans l’utilisation du vaccin chinois.

La plupart des pays africains, dont l’Afrique du Sud, la plus durement touchée sur le continent, ont pris du retard pour sécuriser l’approvisionnement en vaccins contre le coronavirus.

Pour certains observateurs, la campagne de vaccination aux Seychelles reflète la politique diplomatique chinoise dont l’objectif est de renforcer sa présence en Afrique.