Suga Yoshihide demande leur coopération aux Japonais lors de l’état d’urgence

Le premier ministre du Japon, Suga Yoshihide, demande à la population de contribuer à faire baisser le nombre de cas de coronavirus, et ce quelques heures après l’entrée en vigueur de l’état d’urgence à Tokyo et dans trois préfectures limitrophes.

M. Suga a déclaré aux journalistes vendredi matin : « Nous prenons très au sérieux la situation actuelle. Nous demandons à chacun de coopérer pour surmonter cette crise. »

Les gouverneurs de Tokyo et des préfectures voisines concernées ont requis la fermeture à 20 heures des bars et restaurants, et insistent pour que les résidents s’abstiennent de sortir après cette heure pour des motifs non essentiels.

Le ministre en charge de la réponse au coronavirus a également insisté auprès des entreprises pour qu’elles autorisent plus d’employés à se mettre en télétravail afin de réduire de 70 % le nombre de personnes dans les bureaux.

Les préfectures d’Osaka, Hyogo et Kyoto, dans l’ouest du Japon, ont aussi décidé vendredi de demander au gouvernement central de les inclure dans l’état d’urgence.