Le Japon envisage de modifier la loi sur le contrôle des maladies contagieuses

Le gouvernement japonais envisage de réviser la législation sur le contrôle des maladies contagieuses afin d’accorder aux gouvernements locaux l’autorité légale de demander aux personnes contaminées par le coronavirus de se mettre en quarantaine volontaire.

Les centres de santé publique demandent actuellement aux personnes contaminées de partager cette information, et notamment les éventuelles voies de contamination, et de se mettre en quarantaine chez eux ou dans des lieux affectés à cet effet.

Mais de plus en plus de personnes refuseraient de coopérer.

Le gouvernement espère qu’une révision de la législation permettra de résoudre ce problème. Il envisage désormais d’ajouter des amendements qui serviront de base légale aux gouverneurs des préfectures pour requérir des personnes contaminées de se placer en isolement volontaire.

Si les intéressés refusent de suivre cette requête, les gouverneurs pourraient alors insister pour qu’ils soient hospitalisés en assumant eux-mêmes les frais induits.

Le gouvernement devrait également envisager d’inclure, dans les textes de loi révisés, l’imposition d’amendes à ceux qui s’opposent à leur hospitalisation ainsi qu’à ceux qui mentent ou n’acceptent pas de répondre aux questions des centres de santé publique.