L’état d’urgence pourrait être étendu à d’autres régions du Japon, selon un expert du gouvernement japonais

Omi Shigeru, chef de la commission consultative en charge de la réponse gouvernementale au coronavirus, a suggéré qu’il sera peut-être nécessaire d’étendre la portée de l’état d’urgence, si les contaminations se propagent dans d’autres régions du pays en plus de Tokyo et de trois des préfectures limitrophes.

M. Omi s’est exprimé jeudi après la proclamation de l’état d’urgence dans la capitale japonaise et trois préfectures voisines. Il a prévenu qu’il est impossible de maintenir le contrôle sur le virus dans le pays tant que les contaminations ne sont pas endiguées dans la région métropolitaine de Tokyo.

Il estime que des mesures intensives sont actuellement nécessaires pour cette zone car le système médical est sous tension et de plus en plus de personnes contaminées sont en attente d’hospitalisation.

Il a prévenu que si la situation empirait en termes de contaminations dans d’autres zones du territoire, comme dans la région du Kansai comprenant Osaka, et atteignait le stade quatre qui constitue le niveau d’alerte le plus élevé, il serait alors nécessaire d’envisager l’extension de l’état d’urgence.