Les prises de scombrésoces à un niveau historiquement bas

Les prises de scombrésoces, l’une des espèces de poisson les plus populaires dans la cuisine d’automne au Japon, ont été historiquement basse l'année dernière. Les prises de ce poisson, aussi appelé « sanma », ont considérablement diminué à l’instar du nombre de sa population.

Environ 29 500 tonnes de scombrésoces ont été acheminées vers les ports japonais pendant la principale saison de pêche, entre les mois d’août et de décembre.

Il s’agit d’une baisse de 27 % par rapport à 2019, et l’année la plus mauvaise depuis la collectes des premiers chiffres en 1961.

Cette diminution des prises a fait monter en flèche le prix de gros moyen de 50 % par rapport à l'année précédente, pour atteindre environ 47 dollars pour 10 kilos.

Une organisation du secteur de la pêche au scombrésoce affirme que le nombre de poissons diminue et qu’un nombre moins important de poissons a atteint les eaux côtières du Japon l'année dernière.