Les États-Unis enregistrent 21 cas de « réaction allergique sévère » chez 21 personnes vaccinées

Aux États-Unis, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) disent avoir identifié 21 cas d'anaphylaxie, une réaction allergique violente, parmi quelque 1,9 million de personnes vaccinées contre le coronavirus.

Dans un rapport sur le Covid-19 rendu public mercredi, les CDC indiquent que près de 1,9 million de personnes avaient reçu le 23 décembre le vaccin mis au point par l'entreprise américaine Pfizer et son partenaire allemand BioNTech.

62 % de ces personnes sont des femmes, 34 % sont des hommes et le reste est de genre inconnu.

17 des 21 patients ayant souffert d’anaphylaxie avaient des antécédents connus d'allergies ou de réactions allergiques.

D'après les CDC, leur âge médian était de 40 ans et 90% sont des femmes. Ces personnes ont généralement présenté des symptômes entre 2 minutes et 2h30 après la vaccination. 70 % ont présenté un début de symptômes dans les 15 minutes suivant l’inoculation. 20 des 21 patients se sont complètement rétablis.

D’après un haut responsable des CDC, l'anaphylaxie causée par le vaccin contre le coronavirus reste rare. Les CDC continueront à surveiller la santé des personnes vaccinées pendant une certaine période, au cas où elles présenteraient des réactions allergiques graves, a-t-il ajouté.

Les CDC exhortent les gens à ne pas se faire vacciner s'ils sont allergiques à des composants des vaccins.