La Banque mondiale anticipe une croissance de 4 % pour 2021 à l’échelle planétaire

Des officiels de la Banque mondiale expriment un optimisme réservé pour l’économie mondiale cette année. Ils disent que la reprise des activités après la pandémie devrait permettre d’atteindre une croissance de 4 %.

Cette dernière prédiction est un retournement par rapport aux sombres perspectives pour l’an dernier, quand les estimations annonçaient une contraction d’environ 4,3 %.

La Chine est considérée comme l’élément ayant contribué le plus à la reprise. La Banque mondiale s’attend à une expansion de 7.9 % de l’économie chinoise, largement plus que les 2 % de l’an dernier.

La banque anticipe une croissance de 3,6 % pour la zone euro et de 3,5 % pour les États-Unis. La croissance du Japon est projetée à 2,5 %. Toutes les économies sortiront du territoire négatif.

Néanmoins, les officiels de la banque soulignent la nécessité pour la communauté internationale de contenir le coronavirus. Ils précisent que l’incapacité à réussir pourrait conduire à « un scénario très pessimiste », avec une nouvelle contraction de l’économie mondiale de 0,7 % cette année.

Ils préviennent que les perspectives restent peu claires, mentionnant plusieurs risques, notamment la question de savoir si la production et la distribution des vaccins auront lieu comme prévu.