Le grand Tokyo s’apprête à être soumis à un nouvel état d’urgence

Les autorités sanitaires japonaises rapportent un nombre record de nouveaux cas de Covid-19. Plus de 4900 infections ont été confirmées dans l’ensemble du pays mardi. Cette augmentation survient alors que le gouvernement central envisage de déclarer un nouvel état d’urgence pour Tokyo et trois préfectures voisines : Kanagawa, Saitama et Chiba. Cette zone compte maintenant la moitié des cas enregistrés chaque jour dans le pays.

Le premier ministre Suga Yoshihide indique que le gouvernement prendra jeudi une décision finale concernant l’état d’urgence. Cette mesure devrait être maintenue pendant environ un mois.

La déclaration donnera aux gouverneurs des préfectures l’autorité légale pour exhorter les résidents à coopérer avec les efforts de prévention.

Les quatre gouverneurs demanderont aux personnes de s’abstenir de toute sortie non essentielle après 20 heures. Ils demanderont aussi que les bars et restaurants ferment aux environs de 20 heures.

L’état d’urgence est moins strict au Japon que dans de nombreux autres pays occidentaux, car il repose sur la coopération volontaire des citoyens et n’implique pas un confinement strict.

M. Suga indique qu’il proposera au Parlement une révision de la loi qui autoriserait l’application de sanctions à l’encontre des personnes qui ne respecteraient pas les directives.

Le nombre de patients gravement malades augmentant fortement, les gouverneurs autour de la capitale mettent en garde contre un possible effondrement du système de santé. Des membres du personnel médical en première ligne disent espérer que l’état d’urgence encouragera les gens à être plus prudents.