Réouverture des frontières entre l'Arabie saoudite et le Qatar

L'Arabie saoudite et le Qatar ont convenu de rouvrir leurs frontières, mettant ainsi fin à une crise diplomatique de plus de trois ans.

En juin 2017, l'Arabie saoudite a rompu ses liens diplomatiques avec le Qatar, accusant le pays d'ébranler la stabilité du Moyen-Orient.

D'autres nations du Golfe ont rejoint l'Arabie saoudite, pour augmenter la pression sur le Qatar, en stoppant les liaisons aériennes directes et les échanges commerciaux avec le pays.

Les États-Unis et le Koweït ont joué le rôle de médiateur pour faire avancer la situation. L'administration du président Trump souhaite que les nations arabes s'unissent et construisent un réseau contre l'Iran.

Le ministre des Affaires étrangères du Koweït, Cheikh Ahmed Nasser Al-Muhammad Al-Sabah, a affirmé lundi qu'un accord avait été trouvé pour la réouverture des frontières aériennes, routières et maritimes entre l'Arabie saoudite et le Qatar.

L'embargo diplomatique et commercial et l'interdiction de voyager avaient été mis en place il y a trois ans et demi.

L'agence de presse du Qatar a rapporté que le chef d'État, l'émir Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, allait se joindre au sommet annuel du Conseil de coopération du Golfe qui se tient mardi en Arabie saoudite.