Les discussions salariales annuelles au Japon se préparent

Les négociations entre les entreprises et les syndicats, sur les hausses de salaires au printemps, se préparent au Japon alors que le coronavirus continue d’ébranler l'économie.

Ces négociations annuelles autour des salaires, pour le printemps, doivent débuter plus tard ce mois-ci entre la Fédération des organisations économiques japonaises, Keidanren, et le syndicat professionnel japonais, Rengo.

Mais les deux parties ne sont pas du même avis concernant les priorités.

Le Rengo souhaite un meilleur traitement pour les travailleurs dits essentiels. Il vise une hausse d'environ 2 % du salaire de base.

Le président du Rengo, Kozu Rikio, a affirmé : « L'économie a subi un coup terrible. Mais il est encore nécessaire de maintenir l'élan des hausses de salaires pour relancer l'économie. Nous devons travailler à la fois au maintien des emplois et à l’augmentation des salaires. »

Mais le Keidanren fait preuve de prudence face à l'augmentation des salaires, à tous les niveaux. Il précise que ce ne serait pas réaliste et que la priorité devrait être le maintien des emplois.