L’état d’urgence pourrait être déclaré dès jeudi pour plusieurs préfectures du Japon

Le gouvernement japonais envisage de déclarer l’état d’urgence à Tokyo et dans trois préfectures dès jeudi, pour enrayer la propagation du coronavirus.

Lors d'une conférence de presse lundi, le premier ministre Suga Yoshihide a déclaré que le gouvernement envisageait de prendre cette décision pour la capitale et pour les préfectures de Saitama, Chiba et Kanagawa.

Il a expliqué que le nombre de nouveaux cas y était resté extrêmement élevé les trois premiers jours de l’année et représentait environ la moitié du total pour l’ensemble du pays. Il a souligné qu’un message plus fort devait être transmis au public.

La déclaration devrait rester en application pendant environ un mois.

Le gouvernement s’efforcera de ne pas entraver les activités sociales et économiques, en appliquant des mesures ciblées et limitées. Il envisage de demander aux restaurants et bars de réduire leurs heures d’ouverture et d’apporter un soutien financier à ceux qui respecteraient cette demande.

En coopération avec le gouvernement métropolitain et trois préfectures, le gouvernement central entend renforcer les règles concernant la tenue d’évènements et encourager les entreprises à adopter des mesures en faveur du télétravail.

Le gouvernement central ne demandera pas à toutes les écoles de la région de fermer. Les examens d’entrée à l’université standardisés commenceront le 16 janvier comme prévu, mais avec la mise en place de mesures strictes pour réduire les risques d’infection.