Le Japon se prépare à déclarer l’état d’urgence à Tokyo et dans trois préfectures voisines

Le gouvernement japonais envisage de déclarer l’état d’urgence à Tokyo et dans trois préfectures pour enrayer la propagation du coronavirus.

Lors d'une conférence de presse lundi, le premier ministre Suga Yoshihide a expliqué que les détails seront décidés dans les plus brefs délais afin de réduire le risque de contagion de la population lors des repas pris à l’extérieur.

Selon des responsables du gouvernement, l’état d’urgence pourrait être déclaré cette semaine.

La mesure s’appliquera, en plus de la capitale japonaise, aux préfectures de Kanagawa, Saitama et Chiba.

L'état d'urgence donne aux gouverneurs le pouvoir légal de demander à la population de coopérer aux efforts de lutte contre la propagation du virus.

Actuellement, il n’existe aucune mesure en cas de non-conformité à ces demandes. Cependant, Suga Yoshihide a déclaré que le gouvernement proposera ce mois-ci des modifications à la loi afin d'autoriser les sanctions pour les contrevenants.

En avril de l'année dernière, de façon similaire, le gouvernement japonais a déclaré l’état d'urgence pour l'ensemble du pays, et pendant plus d’un mois.

La gouverneure de Tokyo et d'autres chefs de gouvernements préfectoraux ont sollicité cette mesure samedi. Koike Yuriko a déclaré que la réaction du gouvernement central avait été rapide.

« Le gouvernement de Tokyo et celui des trois préfectures travailleront de manière efficace et unie sur les mesures relatives aux transports, au télétravail et à l'échelonnement des heures de travail. Nous serons en étroite collaboration avec le gouvernement central ».

Koike Yuriko a déclaré qu’elle mettrait tout en œuvre pour se préparer à la déclaration de l’état d’urgence.