Pour Suga Yoshihide, la Chine aura du mal à rejoindre le PTP

Le premier ministre japonais Suga Yoshihide considère qu’il ne sera pas simple pour la Chine de rejoindre le Partenariat transpacifique de libre-échange tant que le régime actuel n’aura pas changé.

M. Suga s’est exprimé dimanche dans une émission radio d’un diffuseur commercial. Il est revenu sur des déclarations récentes du président chinois Xi Jinping, qui laissaient entendre que la Chine était décidée à rejoindre l’accord.

Pour le premier ministre japonais, les pays où les entreprises sont gérées par l’État auront du mal à rejoindre le PTP, parce que les réglementations de l’accord sont fixées à un niveau trop élevé pour que les structures publiques puissent les suivre.

Quant à la question des Japonais kidnappés par la Corée du Nord, M. Suga a rappelé que son prédécesseur, Abe Shinzo, s’était dit prêt à rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un sans conditions préalables.

M. Suga a indiqué qu’il veut rester dans la même lignée, et tenir des négociations directes avec M. Kim à ce sujet.