Le Japon au défi du redressement de son économie

D’après de nombreux analystes, l'économie japonaise, durement touchée par la pandémie de coronavirus, devrait connaître cette année une période de reprise. Ils jugent cependant peu probable la concrétisation des prévisions du gouvernement, qui considère que l'économie retrouvera ses niveaux d'avant la pandémie d'ici au premier semestre 2022.

Selon les estimations de 35 économistes du secteur privé compilées par le Centre japonais de recherche économique, l'économie va se contracter de 5,37 % en termes réels au cours de l'exercice 2020 qui se termine en mars. Il augmentera de 3,42 % à l'exercice 2021.

D’après ces analystes, les dépenses des ménages augmenteront à mesure que les restrictions économiques s'atténueront. Les exportations vont croître, principalement celles de l’électronique vers la Chine et des voitures vers les États-Unis.

Le taux de croissance prévu pour l’exercice 2021 est le plus élevé depuis le début, en 1955, de l’établissement de ces données. Il reste toutefois inférieur du taux envisagé par le gouvernement, à environ 4 %.

Le gouvernement reste confronté à la difficulté d’engager l'économie sur la voie de la reprise en trouvant un équilibre entre les mesures de lutte contre le coronavirus et le maintien de l'activité.