Le processus de sélection olympique est confronté à des défis en raison de la pandémie de coronavirus

La pandémie de coronavirus perturbe le processus de sélection du Japon pour les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo cet été, de nombreuses épreuves de qualification ayant été reportées ou annulées.

Il reste sept mois avant les Jeux, mais le Japon n'a sélectionné que 20 % de ses athlètes.

Selon des informations recueillies par la NHK, 117 athlètes japonais ont été choisis pour 13 sports sur 33. L'équipe olympique nippone devrait au total comprendre environ 600 sportifs.

Des sports tels que le judo, le tennis de table, le taekwondo, l'escalade sportive et le cyclisme ont leurs équipes au complet, mais la proportion dans son ensemble reste faible.

Pour les sports où les événements nationaux jouent un rôle central dans le processus de sélection, tels que la natation et l'athlétisme, il sera capital que les autres championnats nationaux et autres grands tournois se déroulent comme prévu.

Par ailleurs, les dates de certains événements internationaux de qualification n'ont pas encore été fixées.

En raison de la propagation continue du coronavirus, de nombreux responsables d'associations sportives se montrent également réservés quant à la possibilité que leurs compétitions se déroulent comme prévu.