Le gouvernement du Yémen accuse les Houthis d’être responsables des explosions à l’aéroport d’Aden

Le gouvernement du Yémen estime que les explosions survenues au début de la semaine à l’aéroport international d’Aden, dans le sud du pays, étaient le résultat d'une attaque aux missiles menée par des rebelles houthis.

Jeudi, le gouvernement a expliqué que 25 personnes avaient été tuées et 110 autres blessées par les explosions survenues la veille. Les explosions ont été observées juste après l'arrivée d'un avion transportant des ministres yéménites en provenance d'Arabie saoudite.

Le premier ministre, Maeen Abdulmalik Saeed, a déclaré jeudi en conseil des ministres que, selon les enquêtes préliminaires, les Houthis étaient à l'origine de l'attaque. Ils auraient utilisé des missiles guidés.

Le chef de gouvernement n'a pas donné de preuves étayant son accusation. Les Houthis n'ont pas réagi officiellement.

Le Yémen est plongé depuis plus de cinq ans dans une guerre civile opposant le gouvernement soutenu par l'Arabie saoudite et les Houthis appuyés par l'Iran.

Le gouvernement a créé en décembre un cabinet d'union avec des séparatistes. Les deux parties étaient en désaccord même s'ils avaient auparavant coopéré dans la lutte contre les Houthis.