Le Japon renforce les mesures de quarantaine dans les aéroports

Le gouvernement japonais a renforcé les mesures de quarantaine dans les aéroports pour les personnes rentrant au Japon depuis les pays et régions où la présence de souches plus contagieuses du virus a été confirmée.

À l’aéroport de Narita près de Tokyo, des officiels ont soigneusement examiné les papiers, dont les certificats de test de dépistage négatif et l’itinéraire des passagers qui sont arrivés mercredi.

Il a déjà été demandé aux ressortissants japonais et aux non-Japonais résidant au Japon de fournir de tels certificats s’ils rentraient du Royaume-Uni ou de l’Afrique du Sud, où des variants du virus se propagent.

À compter de mercredi, huit pays ont été ajoutés à la liste. Il s’agit de la France, de l’Irlande, d’Israël, de l’Italie, de l’Australie, du Danemark, de la Belgique et des Pays-Bas.

Les voyageurs rentrant au Japon devront prouver qu’ils ont été testés négatifs dans les 72 heures précédant leur départ de ces pays. S’ils ne peuvent pas fournir ce document, ils devront subir une quatorzaine dans des logements désignés.

Le gouvernement s’apprête à ajouter six autres pays à la liste : le Canada, la Suède, l’Espagne, la Norvège, le Liechtenstein et la Suisse, les variants y ayant également été décelés.

Le gouvernement a déjà suspendu les nouvelles entrées d’étrangers non-résidents jusqu’au 31 janvier.