Antonio Guterres s'engage à faire de 2021 une année de guérison de la Terre

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a promis faire de 2021 une année pour guérir la Terre. Il veut le faire en surmontant la pandémie de coronavirus et en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

Dans un message vidéo pour l'année à venir, rendu public lundi par les Nations Unies, M. Guterres parle de 2020 comme d’une « année d'épreuves, de tragédies et de larmes ». Il a regretté le lourd bilan de la pandémie, qui a fait de nombreuses victimes, creusé les inégalités, provoqué des pénuries alimentaires et fait perdre leur emploi à un grand nombre de personnes.

Il a exhorté la communauté internationale à s'unir pour « guérir la planète ». Il a appelé à « guérir de l'impact d'un virus mortel, à guérir les économies et les sociétés détruites et à guérir les divisions ».

M. Guterres a exprimé sa détermination à faire progresser la coopération internationale pour freiner la propagation du virus et distribuer des vaccins. Il a également évoqué son projet d’amener tous les pays à la neutralité carbone d'ici 2050.

Les Nations Unies se sont fixé des objectifs de développement durable, comme l'élimination de la pauvreté, la promotion de l'éducation et de la médecine ou encore la lutte contre la crise climatique.

Mais, à cause de la pandémie, le monde a observé une forte augmentation du nombre de personnes confrontées à la pauvreté ou n’ayant plus accès à l'éducation, une situation particulièrement visible dans les pays en développement.