Une liste de personnes recherchées pour violation de la loi sur la sécurité nationale rendue publique à Hongkong

Selon des agences de presse à Hongkong, 30 personnes vivant à l'étranger figureraient sur une liste de personnes recherchées pour violation présumée de la loi sur la sécurité nationale du territoire.

La presse hongkongaise ainsi que le diffuseur public chinois CCTV affirment que des personnes résidant actuellement au Royaume-Uni, aux États-Unis et dans d'autres pays sont accusées d'incitation au séparatisme ou de collusion avec des forces étrangères, pour mettre à mal la sécurité nationale.

Parmi les personnes figurant sur cette liste, l'ancien législateur de Hongkong Ted Hui, accusé de perturber l’œuvre du conseil législatif. Après avoir été libéré sous caution, Ted Hui s'est rendu en Europe et a annoncé plus tard ce mois-ci qu'il cherchait à s'exiler.

Nathan Law, un militant prodémocratie de premier plan, figure également sur la liste. Il vit actuellement au Royaume-Uni.

Les manifestations prodémocratie à Hongkong ont été fortement limitées depuis l'entrée en vigueur de la loi en juin.

En outre, les autorités intensifient leur répression des activités en dehors de Hongkong. La loi autorise à poursuivre les auteurs d’actes commis au-delà des frontières du territoire ainsi que les ressortissants étrangers.