Le Japon suspend l’entrée des étrangers non-résidents

Le gouvernement japonais a décidé de fermer ses frontières à tous les ressortissants étrangers non-résidents pour prévenir la transmission de nouvelles souches de coronavirus.

Cette mesure est entrée en vigueur ce lundi et le restera jusqu’au 31 janvier. Des restrictions similaires sont déjà en place pour les voyageurs en provenance du Royaume-Uni et de l’Afrique du Sud.

Le gouvernement a aussi suspendu une exemption de quatorzaine conditionnelle qui était appliquée aux Japonais et étrangers rentrant au Japon après un court voyage d’affaires.

Tous les voyageurs rentrant sur l’Archipel ou venant d’une partie du monde où la présence de variants du coronavirus a été confirmée devront présenter un certificat indiquant qu’ils ont été testés négatifs. Ces voyageurs devront se soumettre à un test dans les 72 heures précédant leur départ ainsi qu’à leur arrivée au Japon.

Le gouvernement souligne qu’il continuera à autoriser les voyages d’affaires entre le Japon et 10 pays et un territoire désignés.