Le Parquet de Tokyo perquisitionne dans les bureaux de l’ex-ministre de l’Agriculture

Les procureurs du Parquet de Tokyo ont perquisitionné dans les bureaux de l’ex-ministre de l’Agriculture Yoshikawa Takamori, car ils le soupçonnent d’avoir accepté alors qu’il était en poste des pots-de-vin d’un ex-dirigeant d’entreprise.

Les procureurs ont effectué vendredi des recherches dans plusieurs endroits, dont le bureau de M. Yoshikawa situé dans l’immeuble dévolu aux parlementaires de la Chambre basse ainsi que dans son bureau local situé à Sapporo.

Le parlementaire du Parti libéral démocrate doit répondre à des soupçons de corruption passive pour avoir reçu en espèces environ 48 000 dollars des mains d’un ancien dirigeant de la firme Akita Foods, un producteur d’œufs basé dans la préfecture de Hiroshima.

M. Yoshikawa était ministre de l’Agriculture entre octobre 2018 et septembre 2019.

Les procureurs de Tokyo ont procédé à son interrogatoire ainsi qu’à celui de l’ancien dirigeant d’Akita Foods à titre volontaire.

L’industriel avicole était conseiller de l’Association japonaise des éleveurs de volailles et il faisait du lobbying auprès des membres de la Diète et du ministère de l’Agriculture pour faire avancer les dossiers de ce secteur.

Il aurait également rencontré M. Yoshikawa dans son bureau ministériel ainsi que dans d’autres lieux.

Selon certaines sources, l’ancien dirigeant d’entreprise aurait confié à ses proches qu’il était conscient de l’illégalité de donner de l’argent au ministre.

M. Yoshikawa a démissionné mardi de son mandat parlementaire à la Chambre basse. Il a expliqué qu’il devait se faire soigner à l’hôpital pour une maladie cardiaque et qu’il allait prochainement subir une opération chirurgicale.