Des officiers des FAD maritimes contaminés au Covid-19 ont assisté à une fête, d’après le ministre de la Défense

Le ministre japonais de la Défense, Kishi Nobuo, a révélé que les deux officiers les plus gradés des Forces maritimes d'autodéfense, testés positifs au Covid-19, avaient assisté le 16 décembre à un rassemblement de 14 personnes.

Kishi Nobuo a déclaré aux journalistes vendredi que le chef d'état-major des FAD maritimes, Yamamura Hiroshi, et le chef d'état-major adjoint, Nishi Naruto, faisaient partie des 14 personnes ayant participé à une fête d'adieu.

Depuis la confirmation lundi de leur contamination, les deux officiers sont en télétravail chez eux.

M. Kishi a précisé qu’il y avait semble-t-il un buffet et des boissons à la fête en question. Mais, selon lui, elle n’était pas bruyante et des mesures strictes de prévention des contaminations avaient été prises.

Toutefois, a ajouté le ministre, il est indéniable que la participation des hauts responsables des FAD maritimes à la fête n'avait pas été considérée avec suffisamment d’attention car ces forces sont responsables de la défense nationale.

M. Kishi a indiqué qu'il donnerait des instructions au chef des FAD maritimes.

Interrogé pour savoir si la contamination était survenue pendant la fête, M. Kishi a expliqué qu'une enquête était en cours car plusieurs personnes, dont les deux officiers, ont contracté le virus.

Il a ajouté qu'il pense qu'une telle possibilité ne peut être exclue.