L’Afrique du Sud subit une 2ème vague de coronavirus

Les autorités sanitaires sud-africaines ont alerté sur l’augmentation rapide des cas de coronavirus au cours de la deuxième vague de contaminations qui frappe actuellement le pays.

Un pic de contaminations a été atteint au mois de juillet, mais une résurgence des cas a été constatée à la fin du mois de novembre. Mercredi, le bilan quotidien dépassait la barre des 14 000 cas. D’après les médias locaux, c’est le chiffre le plus élevé jusqu’ici.

Le ministre de la Santé Zweli Mkhize a indiqué que la vitesse de propagation est bien plus rapide que lors de la première vague, et que le pic de cette deuxième vague, en pleine saison de Noël et des vacances d’été, dépasserait dans les prochains jours celui de la première.

M. Mkhize a souligné qu’on ne rappellerait jamais assez l’importance de prendre toutes les précautions possibles lors des célébrations de cette saison festive.

La semaine dernière, les autorités sanitaires du pays ont identifié un nouveau variant du coronavirus dans le pays. Ils soupçonnent cette nouvelle souche d’être le moteur de cette deuxième vague de contaminations.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, ce variant sud-africain n’est pas le même que celui identifié au Royaume-Uni.