Le Royaume-Uni et l’Union européenne parviennent à un accord commercial post-Brexit

Les dirigeants du Royaume-Uni et de l’Union européenne ont annoncé être parvenus à un accord dans leurs négociations commerciales post-Brexit.

Le premier ministre britannique Boris Johnson et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen ont annoncé la nouvelle jeudi lors de conférences de presse distinctes.

M. Johnson a affirmé que les deux camps avaient signé « le plus grand accord commercial de l’histoire », ajoutant que cet accord de libre échange « global » protégera les emplois dans tout le pays et permettra aux biens et aux pièces détachées produits au Royaume-Uni de pouvoir être vendus sans taxes douanières dans tout le marché de l’Union européenne.

Mme von der Leyen a constaté pour sa part qu’il s’agissait de l’aboutissement d’un « chemin long et difficile » mais que les deux camps sont parvenus à « un bon accord » qu’elle a qualifié de « juste » et « équilibré ».

L’accord survient à peine sept jours avant de la date-butoir qui était fixée à la fin de l’année 2020.

Selon les analystes, un défaut d’accord aurait porté un nouveau coup aux économies du Royaume-Uni et de l’Union européenne, qui sont déjà perturbées par les conséquences de la pandémie de coronavirus.

L’accord permet d’éviter des taxes douanières sur les produits échangés entre le Royaume-Uni et l’Union européenne dès le premier janvier.

Les négociations avaient commencé en mars, après que le Royaume-Uni était sorti de l’Union européenne en janvier. Les derniers points de désaccords portaient notamment sur les droits de pêche dans les eaux britanniques des exploitants implantés dans l’Union européenne.