Donald Trump accuse Téhéran de l’attaque à la roquette contre l'ambassade américaine

Le président américain Donald Trump tient l'Iran pour responsable de l’attaque à la roquette contre l'ambassade américaine qui a eu lieu dimanche en Irak.

Donald Trump a écrit sur Twitter mercredi que l'ambassade américaine à Bagdad a été la cible dimanche de plusieurs roquettes. Il a également publié une photo de projectiles qui n'ont pas explosé. Il a écrit : « Devinez d'où elles venaient : d'Iran. »

« Des rumeurs circulent maintenant à propos de nouvelles attaques contre les Américains en Irak. Conseil amical à l'Iran : si un Américain est tué, je tiendrai l'Iran pour responsable » a-t-il ajouté.

Le Commandement central américain, qui supervise l'armée américaine au Moyen-Orient, a déclaré que 21 roquettes avaient été utilisées pour l’attaque de dimanche.

Aucun ressortissant américain n’a été blessé, a-t-il ajouté, mais des bâtiments dans l'enceinte de l'ambassade des États-Unis ont été endommagés.

L'armée américaine reste vigilante, redoutant de possibles représailles de la part de Téhéran pour le meurtre d'un haut commandant du Corps des gardiens de la révolution islamique.

Le général Ghassem Soleimani a été tué lors d’une attaque aérienne américaine à Bagdad en janvier dernier.