Les déplacements entre la France et le Royaume-Uni reprennent

Les livraisons de biens entre la France et le Royaume-Uni ont repris après avoir été interrompues en raison de la propagation d’une nouvelle souche du coronavirus en Grande-Bretagne.

Le gouvernement français a annoncé qu’il autoriserait les camions à entrer sur son territoire depuis la Grande-Bretagne à partir de mercredi si les chauffeurs avaient été testés négatifs au virus.

Les deux pays sont liés via le tunnel sous la Manche et de nombreux ferrys font la navette entre les deux pays.

La découverte d’une nouvelle variante du coronavirus au Royaume-Uni a cependant incité la France à suspendre les entrées de personnes en provenance de Grande-Bretagne, engendrant un arrêt des livraisons de biens et bloquant des milliers de camions du côté britannique de la route.

Après la décision française d’assouplir l’interdiction, le gouvernement britannique a mobilisé l’armée pour effectuer des tests sur les chauffeurs des camions bloqués.

Cette perturbation dans les transports a soulevé des craintes en Grande-Bretagne concernant les réserves de produits venant d’autres pays européens.

Une entreprise qui vend des produits italiens a indiqué qu’elle espérait que les produits alimentaires arriveraient avant Noël, mais que les livraisons seraient probablement très retardées. L’entreprise explique que 80 % de ses importations sont transportées par camions via le Pas de Calais. Un officiel de l’entreprise ajoute que les retards pourraient se poursuivre au-delà de la fin de l’année.