Trois hommes meurent sur le mont Fuji à l’ouverture intégrale de la saison d’escalade

Trois grimpeurs sont morts sur le mont Fuji au cours des deux premiers jours depuis le début de la saison d'escalade estivale pour le plus haut sommet du Japon.

Tous trois ont été retrouvés du côté du département de Shizuoka, où trois sentiers ont été ouverts mercredi. L'autre sentier, du côté du département de Yamanashi, est accessible depuis le 1er juillet.

Un homme d'une soixantaine d'années a été retrouvé inconscient près de la septième station jeudi peu après 4 h 30. Son décès a été confirmé ultérieurement.

Mercredi, la police a été alertée vers 14 h qu'un autre homme dans la soixantaine gisait inconscient près du sommet. L'homme serait tombé de 5 mètres de haut dans le cratère. Son décès a également été confirmé.

La police explique que son corps présentait des blessures qui proviendraient d'une chute. Lorsque la police a été prévenue, il y avait du vent et de la pluie près du sommet.

Les autorités tentent d'identifier les deux grimpeurs, tout en recherchant la cause exacte de leur décès.

Lors d'un autre incident, un homme a été retrouvé effondré près de la huitième station d'un sentier après 17 h, mercredi. Son décès a été confirmé jeudi après-midi.

La police indique que les trois hommes étaient des grimpeurs solitaires.

Elle avertit les randonneurs de ne pas prendre de risques en gravissant la montagne, car les conditions météorologiques peuvent changer rapidement.