Kishida Fumio en voyage aux États-Unis pour assister au sommet de l'OTAN

Le premier ministre japonais Kishida Fumio doit se rendre mercredi aux États-Unis pour assister au sommet de l'OTAN.

Quatre membres de l'alliance de la région indopacifique – le Japon, la Corée du Sud, l'Australie et la Nouvelle-Zélande – devraient participer à la réunion à Washington.

Les quatre pays devraient confirmer qu’ils élargiront leur coopération avec l’OTAN pour répondre aux menaces liées aux cyberattaques et à la désinformation, entre autres domaines.

Ils envisagent également de tenir des réunions séparées avec le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy et le président américain Joe Biden.

Kishida Fumio prévoit de réaffirmer le soutien du Japon à l'Ukraine.

Il espère également que des liens plus forts avec l’OTAN et d’autres pays conduiront à la paix et à la stabilité en Asie de l’Est, y compris au Japon. Kishida Fumio reconnaît que la sécurité de l’Europe et de l’Asie est indissociable, alors que la Russie et la Chine effectuent différentes manœuvres.

Après sa visite aux États-Unis, le premier ministre nippon devrait se rendre en Allemagne pour des entretiens au sommet avec le chancelier Olaf Scholz.

Des préparatifs sont en cours pour mettre en œuvre un nouveau cadre de coopération en matière de sécurité économique, y compris la mise en place de chaînes d'approvisionnement pour des minéraux clés.