Lutter contre la traite des êtres humains et les cyber-escroqueries en Asie du Sud-Est

Les délégués à une réunion de travail régionale en Thaïlande discutent de la question des jeunes Asiatiques du Sud-Est victimes de trafiquants d'êtres humains et contraints de commettre des cybercrimes.

L'événement de deux jours a débuté mardi et a réuni des responsables et des membres de groupes civiques de Thaïlande, du Cambodge, du Vietnam et du Laos. Il est organisé par le gouvernement thaïlandais et l'Agence japonaise de coopération internationale.

De plus en plus de rapports font état de trafiquants d’êtres humains qui ont commencé à cibler les jeunes qui ont perdu leur emploi pendant la pandémie.

Les victimes sont généralement attirées par les publicités en ligne et finalement contraintes de participer à des cyber-escroqueries. Dans de nombreux cas, leur passeport leur est retiré et ils sont enfermés ou soumis à des violences physiques.

Les délégués discutent des moyens de protéger les victimes qui parviennent à s'échapper. Ils veulent conclure un plan d'action sur la collaboration entre les pays.

La réunion se poursuivra jusqu'à mercredi.