Troisième mandat pour la gouverneure de Tokyo Koike Yuriko

Dimanche, la gouverneure de Tokyo, Koike Yuriko, a été élue pour un troisième mandat.

Koike Yuriko a battu un record de 55 rivaux dans la course, remportant près de trois millions de voix. Elle était soutenue par le Parti libéral démocrate (PLD), le Parti Komei et plusieurs autres formations.

Elle est suivie de Ishimaru Shinji, ancien maire de la ville d'Akitakata, dans le département de Hiroshima, dans l'ouest du Japon, qui a remporté plus d'un million et demi de voix sans le soutien d’aucun parti politique. Selon des sondages à la sortie des urnes de la NHK, il aurait obtenu plus de 40 % des voix chez les électeurs âgés entre 18 et 29 ans.

L'ancienne députée de la Chambre haute, Renho, est arrivée troisième. Elle était soutenue par plusieurs partis d’opposition, dont le Parti démocrate constitutionnel (PDC).

Le PLD et le PDC ont tous deux réagi après les élections.

La secrétaire générale par intérim du PLD, Inada Tomomi, a déclaré : « Il s’agit à mon avis d’une certaine réussite pour notre parti, mais je ne pense pas que la victoire de Koike Yuriko soit une victoire pour le PLD. Dans le même temps, les critiques à l'égard de notre parti ne se sont pas encore apaisées, et nous sommes toujours dans une situation très difficile, c'est pourquoi je pense une fois de plus qu'il est nécessaire d'aller de l'avant avec les réformes. »

Le président du comité de stratégie électorale du PDC, Ôgushi Hiroshi, a déclaré : « Je pense que nous aurions dû être en mesure d'obtenir des voix d’électeurs insatisfaits de la performance de Koike Yuriko en tant que gouverneure de Tokyo, mais nous n'y sommes pas parvenus. J'aimerais analyser attentivement pourquoi Renho et nous-mêmes n’avons pas pu obtenir suffisamment de soutien de la part des électeurs indépendants. »

Le taux de participation était de 60,62 %, en hausse de 5,62 points par rapport au scrutin précédent.