Le premier ministre hongrois Orban rencontre Vladimir Poutine

Le premier ministre hongrois Viktor Orban a rencontré le président russe Vladimir Poutine à Moscou dans le cadre de ses efforts pour obtenir un cessez-le-feu en Ukraine. La rencontre de vendredi a eu lieu quelques jours seulement après la visite de M. Orban à Kyiv. La Hongrie assure la présidence tournante de l'Union européenne et ce déplacement à Moscou suscite des critiques.

M. Orban est connu pour être un proche allié de M. Poutine. Les deux hommes se sont rencontrés pour discuter de diverses questions internationales, notamment des combats en Ukraine.

M. Poutine a déclaré : "La Russie est en faveur d'une fin complète et définitive du conflit". Il a toutefois ajouté que les combats ne cesseraient que si les troupes ukrainiennes se retiraient des quatre régions annexées par son pays.

M. Orban a déclaré que le fossé restait profond entre les deux parties, mais qu'il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour parvenir à une résolution pacifique du conflit. Il a déclaré : "De nombreuses étapes sont nécessaires pour mettre fin à la guerre, mais nous avons réussi à faire un premier pas important pour rétablir le dialogue, et je continuerai dans ce sens".

Kyiv a critiqué la visite de M. Orban et a réaffirmé qu'il ne pouvait y avoir "d'accord sur l'Ukraine sans l'Ukraine".

Les autorités européennes ont également condamné la visite à Moscou de M. Orban. Charles Michel, président du Conseil européen, a écrit sur X : "La présidence tournante de l'UE n'a pas pour mandat de s'engager avec la Russie au nom de l'UE".

Les autorités hongroises ont défendu l'initiative, soulignant que leur pays devient le seul en Europe à s'engager avec les deux camps du conflit. Budapest s'était auparavant engagé à agir en tant qu'"intermédiaire honnête".