Le nouveau premier ministre britannique s'engage à reconstruire le pays

Le nouveau premier ministre britannique Keir Starmer s'est engagé à reconstruire le pays. Il a pris cet engagement dans son discours d'investiture, déclarant que "le changement commence immédiatement".

M. Starmer a été nommé vendredi à la tête du gouvernement par le roi Charles à la suite de la victoire écrasante du Parti travailliste lors des élections législatives de jeudi.

Dans son premier discours, M. Starmer a déclaré que le manque de confiance dans la politique "ne peut être comblé que par des actions et non par des mots".

Rachel Reeves est devenue la première femme ministre des Finances. S'adressant au personnel du Trésor, elle a déclaré : "La mission centrale de ce gouvernement sera de relancer la croissance économique".

Le solde de la dette britannique n'a jamais été aussi bas depuis plus de 60 ans. Le plus grand défi pour le gouvernement est de savoir si le pays peut parvenir à la croissance économique et améliorer les conditions de vie de la population.

La BBC a annoncé vendredi que le Parti travailliste avait remporté 412 des 650 sièges de la Chambre des communes, le décompte des voix étant presque terminé.

La formation a doublé son nombre de sièges et a repris le pouvoir au Parti conservateur, pour la première fois en 14 ans.

Le premier ministre sortant Rishi Sunak a déclaré qu'il assumerait la responsabilité de cette défaite et qu'il démissionnerait de son poste de chef du parti après que son successeur aura été choisi.

Les conservateurs n'ont remporté que 121 sièges.